Accéder au contenu principal

ESSAI exclusif du Hyundai Veloster 2018 ! 1/2, Le Veloster Turbo

C’est avec un immense plaisir que je vous retrouve ce lundi, pour parler et surtout conduire le nouveau Veloster, le coupé 2,5 portes (1 porte du côté gauche et 2 portes du côté droit au conducteur) de Hyundai.
Et aujourd’hui c’est un peu différent car FI teste le Veloster en Avant-Première sur Forza !

L’essai s’est déroulé samedi dernier, sur le Nürburgring (Circuit GP + Nordschleife) en Allemagne, avec deux voitures, le Veloster Turbo 1,6L et le Veloster N.
C’est donc à travers mon Logitech G920 et ma boite de vitesse en H, que je vais vous faire part de mes premières impressions sur la piste !

Style extérieur

À l’avant, on découvre une grosse calandre hexagonale ponctué de feux à LED, d’une petite lame et d’un gros logo cachant le capteur de freinage d’urgence, le tout ponctué d’un capot nervuré.

Hy vt 1.jpeg

De profil, on re-découvre la spécificité du Veloster, à savoir look 3 porte du profil gauche et look 5 portes du profil droit, ici le profil est retravaillé, avec une ceinture de caisse haute et une ligne de coffre ramassé sur l’arrière.

d34ef562-10fd-4c56-8baf-a7d95b8e97f5.jpeg
Notez la double sortie d’echappement et son diffuseur sport

Et ce n’est pas pour me déplaire parce que l’on a l’impression d’avoir un coupé sportif, tout en ne sacrifiant pas la simplicité d’avoir une 5 portes !

 

9a407be7-2fec-441a-a1af-c9567906d861.jpeg
Dans ce coloris Bi-ton, le Veloster est splendide

Style intérieur

À l’intérieur, on retrouve un tableau de bord ressemblant à celui de la I30.

5caea987-b5e3-4bf5-93e4-a88956127bfa.jpeg

Il y a cependant quelques petites touches de rouge, comme sur le volant, les compteurs ou encore le pommeau de la boite.

Il n’y a pas beaucoup de plastiques moussés mais la finition reste bonne.

Sur la piste

Le Veloster Turbo est animé par un bloc 1,6 litre Turbo développant 201 chevaux et 264 Nm de couple, et est associé à une boîte mécanique à six rapports ou double embrayage à sept rapports. (la version présentée est une boite à double embrayage)

75d9da33-63f4-4536-91d4-4a1d104a424e.jpeg

Au contacte, le turbo se fait discret, mais dès que l’on appuie, il se fait entendre, de plus, pour notre bonheur auditif, l’échappement chante plutôt bien !
Le moteur monte rapidement dans les tours (pour rupte à 7100tr/min), avec une bonne reprise grâce au Turbo.

3237aa98-5fd3-4a2c-8d2d-ccff114de6bd.jpeg

En sortie de virage, les chevaux ont parfois du mal a passé sur la piste, entraînant quelques patinages impromptus des roues (traction avant oblige).
Le châssis est bon, mais peut surprendre lors des freinages, avec un arrière baladeur.

752f307b-aad4-4145-9697-9d1ca873694f.jpeg

La boite de vitesse assure le job, plutot rapide, le changement de rapport s’effectue grâce aux palettes.

1e533754-30e7-4b0d-9b1a-388356944d99.jpeg

Seul vrai deception, le freinage qui s’essoufle dans l’enfer vert, nous verrons, ce que propose la N !

Crédit Photo : FI tous droits réservés

CC

 

 

 

 

 

One thought on “ESSAI exclusif du Hyundai Veloster 2018 ! 1/2, Le Veloster Turbo Laisser un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :